Préparer un test en histoire

Jusqu’à présent, j’ai eu de la peine à aider des élèves à préparer des tests d’histoire. J’avais trop tendance à « expliquer ». Or je crois que la difficulté principale des élèves faibles dans ces matières, c’est de savoir structurer l’information. Mes explications, je le crains, ne faisaient que rajouter une couche supplémentaire dans un vaste tas informe .
Certains enseignants proposent des « objectifs d’apprentissage ». C’est bien pour les élèves, encore faut-il s’assurer que ces objectifs aient été bien compris. Pour cette fois, j’ai demandé à mon élève de préparer elle-même un test. Ce faisant, elle avait « couvert » environ 50 % de la matière. Je lui alors demandé de donner les réponses à son propre test, ce qu’elle a bien réussi. Tout ce processus a permis de renforcer sa confiance en elle ainsi qu’à amorcer une plus grande autonomie dans le processus d’apprentissage.

Pour ce qui restait, je lui ai simplement reformulé les objectifs d’apprentissage sans lui donner les réponses. Elle a elle-même cherché les réponses. Et j’en ai vérifié la pertinence.  J’espère que ce travail sera fructueux. Quoiqu’il en soit, dans ce travail en commun, je me suis effectivement aperçue qu’elle connaissait un tas de détails sur le thème en question, mais qu’elle avait aussi compris certains éléments centraux de manière complètement absurde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :